Plafond Tickets Restaurant

Le gouvernement décide de doubler le plafond des titres restaurants

Désormais, le plafond des « tickets resto » passe à 38 € par jour. Cette décision, prise par le gouvernement vise à relancer le secteur de la restauration, qui a été frappé de plein fouet par cette crise sanitaire. Après pratiquement 3 mois de fermeture, restaurants, bars et café situés en zone verte, ont ouvert totalement ce 2 juin, ceux placés en zone orange ne peuvent recevoir des clients qu’en terrasse. Ce moyen de paiement inutilisé durant toute la période du confinement cumule environ un milliard d’euros.

Tickets et cartes resto, le plafond passe du simple au double

Depuis le confinement total qui a duré près de 3 mois, les restaurants, bars et cafés sont restés fermés. A la faveur du télétravail, les salariés bénéficiaires des « tickets resto » ne se sont pas servir de ce moyen de paiement. Ce qui a entraîné un cumule d’environ un milliard d’euros de « tickets resto » aux mains des salariés bénéficiaires de ce mode de paiement. Pour favoriser le redémarrage du secteur de la restauration, le gouvernement a décidé de doubler le plafond des tickets resto, qui passe désormais à 38 euros, contre 19 auparavant, valable tous les jours de la semaine et les jours fériés. Cette mesure va s’étendre jusqu’à la fin de l’année 2020. Par contre, la limite est maintenue à 19 euros dans les supermarchés. Cette décision devrait prendre effet à compter du jour de la réouverture des restaurants, bars et cafés, c’est-à-dire le 2 juin. En début d’année 2021, le plafond pourrait revenir à la normale, à savoir 19 euros.

Les restaurateurs se frottent les mains…

Cette décision en phase avec le déconfinement est une aubaine pour les restaurateurs qui verront leurs chiffres d’affaires s’améliorer et favorisera ainsi l’équilibre le plus rapidement possible. Quand l’on sait que les vacances d’été arrivent à grands pas pour les salariés français bénéficiaires de ces titres de paiement, et que ces derniers pourront ainsi inviter leurs proches, les week-ends et les jours fériés, pour atteindre le quota imposé, l’on peut affirmer tout de suite que les restaurateurs en seront ravis.
Si l’information est officielle, le décret d’application n’est pas encore publié, il devrait l’être dans la foulée, afin de rendre cette décision effective en bonne et due forme.
Le seul hic de cette décision, est le fait que les émetteurs de titres-restaurant (Sodexo, Edenred, Groupe Up, etc) n’ont pas réduit leur commission de leur côté.
Il faut rappeler qu’à la fin du mois d’avril, le Ministère du Travail avait déclaré que le plafond serait placé à 95 euros une fois par semaine pour les courses alimentaires, durant toute la période de fermeture des restaurants. Cette mesure n’est d’ailleurs jamais rentrée en vigueur.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *