Livraison de courses

Le phénomène de la livraison de course

Le confinement a été l’une des principales mesures mises en place pour lutter contre la propagation de cette pandémie du Coronavirus. Cette situation a changé le quotidien des français, dont la plupart se sont tournés vers le e-commerce pour effectuer leurs différentes courses. Cela a démocratisé le commerce en ligne, une aubaine pour les plateformes de livraisons de repas à domicile. Plusieurs acteurs du secteur ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de manière considérable. Certaines sociétés spécialisées dans la livraison de repas ont élargi leurs services à la livraison de courses. Casino, Auchan, restaurants étoilés et maisons de mode de luxe, le secteur de la livraison de courses a atteint un piédestal dont il n’est pas prêt de redescendre.

Le e-commerce à la faveur du confinement

Courant mars 2020, les autorités françaises ont décrété un confinement général de la population dans le but de limiter la propagation de la COVID19. Cette mesure sanitaire limite les déplacements, même les plus nécessaires, tels que les courses dans les supermarchés. Pour remédier à cette restriction et permettre à la population d’avoir le strict minimum ; plusieurs enseignes ont signé des partenariats avec les plateformes de livraison de repas à domicile pour que ces derniers acheminent les courses faites en ligne par leurs clients. Ces prestations assurées auparavant par Drive n’arrivaient plus à couvrir convenablement les commandes.
Les courses faites chez Casino et Carrefour sont livrées par Uber Eats et celles effectuées chez Monop’ et Franprix par Deliveroo. Auchan et Leclerc ont également proposé des livraisons de courses sur leur site. Ces services ont débuté dans les plus grandes villes de la France et se sont étendus aux autres de manière progressive. Étaient concernées par ces services, les denrées alimentaires et les produits de premières nécessités (couches, produits détergents, médicaments, etc). Lorsque les courses sont validées, elles sont livrées en l’espace d’une heure à la porte du client sans contact physique avec le livreur.
En effet, acheminer les courses par les plateformes de livraison de repas avait été envisagé par certaines enseignes. Ce projet n’a vu sa réalisation qu’à la faveur du confinement dut au COVID19.
Deliveroo et Uber Eats ont mis en place des mesures pratiques que devaient respecter leurs livreurs afin d’éviter le contact physique avec les clients.

Le phénomène de la livraison de courses perpétué par la peur du virus

Malgré le déconfinement qui s’est fait de manière progressive en France, plusieurs personnes qui ressentent toujours la peur du virus préfèrent se faire livrer leurs courses. Pour eux, malgré tout, il faut éviter le plus possible le contact physique ; la meilleure manière de respecter cela est de rester chez soi. Ce phénomène de livraison de courses va donc continuer. En outre, ces services aident également les personnes en situation de fragilité (les malades, les seniors, les personnes à mobilité réduite) à recevoir leurs courses à leurs domiciles.

Le phénomène de livraison s’invite dans le haut de gamme

La livraison de courses ne s’est pas limitée aux produits alimentaires, aux détergents ou encore aux médicaments. Les maisons de mode et certains chefs étoilés se sont adonnés à cette pratique. La Maison Ducasse, avec son offre « Ducasse chez moi » a proposé des livraisons de repas raffinés, assurées par des vélos cargos électriques. Cette maison compte poursuivre ce service de livraison de repas à domicile en l’intégrant dans ses prestations. D’autres restaurants étoilés se sont lancés également dans la livraison de leurs plats et ne sont pas prêts d’y remédier.
Le géant Top Chrono qui effectuait déjà des livraisons pour les maisons de luxe en région parisienne s’est mis au service de plusieurs restaurants haut de gamme. Ses livraisons sont faites par des véhicules réfrigérés.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *